rémuneration affiliation

L'hyper-personnalisation de la rémunération

effiliation Rémunération

Temps de lecture : 2 minutes
Public : annonceurs // Difficulté : facile

On le sait, la rémunération, c’est le nerf de la guerre ! L’enjeu : rémunérer de manière juste chaque affilié selon son implication dans une vente. Compliqué ? Pas tant que ça… La rémunération des affiliés en fonction de leur contribution à la chaîne de conversion est, depuis quelques années, devenue un enjeu majeur de l’affiliation. Avec la problématique récurrente de fédérer toutes les typologies d’affiliés utiles à l’atteinte de ses objectifs.

Une des tendances qui a émergé ces dernières années consiste à diviser les commissions en part égale par le nombre d’affiliés qui sont intervenus dans une vente. Ainsi, si 5 acteurs sont intervenus la commission sera repartie en 5 parts égales. Si, en théorie, cette répartition peut apparaître juste, elle recèle, en fait, un défaut majeur : les affiliés ne peuvent savoir à l’avance quelle sera leur commission puisqu’elle dépend d’un facteur qu’ils ne maîtrisent pas : le nombre d’affiliés intervenant dans la vente. Or sans visibilité préalable sur leurs gains réels, les partenaires n’ont pas les éléments nécessaires pour décider de leur investissement et sont donc moins enclins à s’impliquer dans un programme.

Définir une stratégie de rémunération hyper-personnalisée

Dans une logique d’hyper-personnalisation de l’affiliation, il s’agit d’inverser la lecture du problème. L’important n’est pas tant le nombre d’acteurs présents dans la chaine de conversion, mais plutôt le rôle joué par chacun des affiliés.

Pour cela, la première démarche à entreprendre, trop souvent oubliée lors de la mise en place d’un programme, est de clairement identifier quel est le client cible, comment on souhaite le toucher et ce que l’on attend des différents leviers (participation ou transformation). Une fois, cette stratégie établie, il reste à déterminer ce que l’on est prêt à payer pour un affilié qui participe à une vente et pour celui qui transforme la vente. Il s’agit donc d’adapter la rémunération des partenaires par rapport à leur rôle et de les valoriser en fonction de ce que l’on attend d’eux. Par exemple, on n’attend pas qu’un site de bon de réduction soit présent dans la chaine de conversion. Soit il est le dernier, soit il n’a pas joué son rôle, et dans ce cas, il sera moins rémunéré.

Piloter le mode de rémunération par affilié

Ainsi, l’annonceur peut décider, en fonction de ses objectifs, de rémunérer le dernier intervenant une certaine somme et les autres participants une autre somme fixe. Cette démarche permet d’établir une politique de rémunération claire qui sera facilement comprise par les affiliés et favorisera leur adhésion au programme.

En matière de rémunération, l’hyper- personnalisation de l’affiliation consiste donc à faire correspondre à un partenaire une rémunération. Avec le message induit : on te valorise par rapport à ce qu’on attend de toi !